les 3 erreurs à éviter lorsque tu débutes en tant qu'artiste par becbunzen
Communication

Les 3 grandes erreurs des artistes lorsqu’ils débutent sur Internet

Se lancer dans son projet, c’est bien. Savoir comment le mettre en avant, c’est mieux.

Devant sa toile, l’artiste est maître de son art. Il l’éclabousse comme il veut à coup de pinceaux et de gouaches.

Mais face à l’immense toile qu’est internet, l’artiste se voit offrir un vaste et complexe champ des possibles. Il s’y perd, s’emmêle les pinceaux et ne sait plus quoi faire ! Or, pour diffuser son art, la communication digitale est aujourd’hui indispensable.

Alors, artistes, voici les erreurs qu’il faut absolument éviter en communication digitale.

Erreurs des artistes n°1 : Ne pas savoir gérer son temps

Erreurs des artistes n°1 : Ne pas savoir gérer son temps

Ah ce temps… Cette chose qui rythme nos journées et nous échappe si souvent. Parce qu’on le laisse filer ! En tant qu’artiste, créer vos œuvres vous prend déjà un certain temps, alors le laps de temps qu’il faut consacrer à la communication passe souvent à la trappe ! Parce que ça vous semble inutile, trop prenant, secondaire… Stop aux : « J’ai pas le temps ! », « Je le ferai demain ! », etc. Voici en trois points comment réussir à contrôler votre temps.

1. Le prendre

Prendre le temps, se donner le temps… Il ne faut pas comprendre cela comme une invitation à la procrastination, non ! Prendre, donner, ce sont des verbes d’action. En effet, les artistes que vous êtes doivent agir pour pouvoir avoir une communication digitale optimale. Donnez vous le temps pour cette tâche qui peut vous sembler chronophage, mais qui n’est pas du tout une perte de temps, car sans communication, vos œuvres ne sont pas visibles ! Artistes, prenez le temps par les cornes et servez vous en !

2. Le gérer

Se servir de ce temps, oui, mais correctement ! Il faut savoir gérer ce laps de temps que vous consacrez à votre communication digitale. Oui oui, artiste et organisation ça rime ! Il faut penser planning, agenda, vision board… Pour cela, vous avez différents outils : Trello par exemple, qui permet un triage/classement des tâches plutôt bien fait. Vous pouvez également vous munir d’un stylo et d’un agenda papier, le tout est de vous organiser sur le long terme. Vous avez d’ailleurs Facebook Studio Creator qui vous permet de planifier vos posts Instagram et Facebook sur plusieurs semaines !

3. Le bon timing

Évidemment, il est difficile (au début) de savoir quand communiquer. Il est bon de prendre un rythme régulier dès le départ, vous fixer un tempo de communication. Si vous suivez toujours le même, cela va créer un rendez-vous, une habitude. Vous avez également à votre disposition les statistiques Instagram, Facebook ou autres pour voir quand vos abonnés sont présents sur votre profil, et vérifier si vos heures de posts fonctionnent. Vous pourrez ainsi, chers artistes, trouver VOTRE bon timing.

On te renvoie d’ailleurs sur une de nos vidéos qui traite de ce sujet : clique ici

Erreurs des artistes n°2 : Présenter son art sans communication autour

Erreurs des artistes n°2 : Présenter son art sans communication autour

Artistes, vous créez un site dédié à votre art, vous êtes sur une plateforme d’écriture, de dessins où vous partagez vos œuvres. Mais pour que cela soit accessible au public, pour que vous soyez visible, il vous faut une véritable communication autour de votre art ! Vos plus grands alliés sont alors Instagram et Facebook.

1. Établir une ligne éditoriale

Pour une bonne communication digitale, il vous faut un contenu adapté à votre style et à votre cible ! Penser à une ligne éditoriale, un fil rouge qui sera votre façon de faire, votre communication. Rien ne vous empêche de vous inspirer d’autres artistes. De plus, une ligne éditoriale évolue, ne vous sentez pas piégés par une seule manière de faire. L’important est que le tout soit cohérent.

2. Ne pas négliger le texte

C’est un point essentiel et pourtant peu souligné de la communication : l’écrit. Sur Instagram, le hastag et la légende sont primordiaux. Par exemple, dans votre bio Instagram, vous devez, en quelques lignes, montrer votre univers et le connecter à d’autres. N’hésitez pas à vérifier vos écrits avant de les poster. Une coquille, une faute de grammaire ou d’orthographe, ça arrive très fréquemment, mais ça ne fait pas très professionnelles. Et il est toujours bon de respecter la langue de Voltaire !

3. Être original

Se faire remarquer par un plus grand nombre, c’est le but de la communication digitale. Et c’est ce qu’un artiste recherche lorsqu’il se lance sur internet. Alors mettez tout en œuvre pour que votre univers se retrouve dans votre communication. Que ce soit par l’arrangement de votre feed Instagram, la mise en scène de vos œuvres ou la créativité de vos stories ! Ne vous mettez pas de barrière, soyez vous, ayez vos propres idées et vous séduirez votre public ! La créativité, en tant qu’artiste, vous connaissez !

Erreurs des artistes n°3 : Ne pas fonder une communauté

Erreurs des artistes n°3 : Ne pas fonder une communauté

Artistes, que vous soyez timides ou extraverti.e.s, il ne faut pas oublier une chose très importante : dans réseau social, il y a social ! Il faut vous sentir concernés par ce que vous faites et par le public que vous touchez !

1. Créer son réseau

En tant qu’artiste, vous avez votre propre univers, à même de toucher un certain public. C’est avec lui que vous devez vous connecter. Pour cela, comme on l’a vu, vous devez créer un contenu attrayant, mais pour la connexion, votre plus grand allié sera le hastag. Il vous permet de vous rallier à des communauté préexistantes. On en parle d’ailleurs dans notre article sur les écrivains et internet clique ici

2. De l’interaction

Une fois connecté.e à votre public, il vous faut créer un véritable dialogue avec lui. Répondre aux commentaires, s’abonner à des comptes, partager d’autres comptes, liker des posts, faire des sondages/questions en story, etc. De simples actions qui vous permettent de tisser un lien et d’échanger avec votre communauté qui suit votre quotidien d’artiste !

3. De l’ouverture

Attention ! Lorsque vous commencez à avoir votre communauté, ces personnes qui suivent votre travail avec assiduité, ne vous reposez pas sur vos lauriers ! Certes, vous avez un public fidèle, mais restez ouvert aux autres, . Vous voulez un réseau, pas une secte ! Vous êtes artiste et non gourou !

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.